Quelle est la procédure pour la pose d’implants?

1- un examen rigoureux de votre bouche et prend des radiographies de votre tête, de votre mâchoire et de vos dents, pour déterminer si l’implant dentaire est indiqué dans votre cas.
2- insètion un implant dentaire dans votre mâchoire, sous le tissu gingival, puis il suture le tissu gingival. Durant la guérison des tissus, l’implant s’intégrera à l’os et se fixera à la gencive, et pose un pilier de guerison. Ce processus de guérison peut prendre plusieurs mois.
3-Une dent de remplacement est fabriquée, puis elle est fixée au pilier par votre dentiste ou spécialiste. L’ajustement parfait de la dent sur le pilier peut nécessiter plusieurs séances.


S’il faut remplacer plusieurs dents ou la totalité de vos dents, un pont fixe est fixé aux implants dentaires. Le pont est une restauration dentaire qui permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes, en recouvrant toute la zone édentée. Le pont est maintenu fermement en place par les dents naturelles saines, qui sont situées de chaque côté de la ou des dents manquantes, ou par un ou des implants dentaires.

Prendre soin de vos implants dentaires

Comme les implants dentaires sont insérés dans la mâchoire, les dents de remplacement qu’ils supportent ont une apparence et une fonction très semblables à celles des dents naturelles. Et comme les dents naturelles, les implants doivent être nettoyés avec une brosse à dents et de la soie dentaire. Votre dentiste vous indiquera la bonne technique à suivre pour nettoyer vos implants. Il sera par la suite important de consulter régulièrement votre dentiste pour qu’il puisse s’assurer que votre occlusion est bonne et que vos implants ne se sont pas desserrés.

Lors de l'examen dentaire, en plus de chercher les signes et symptômes de carie comme des taches brunes ou noires, votre dentiste vérifie aussi l'état de vos obturations. Il se peut qu'il vous suggère de remplacer celles qui sont mobiles ou cassées. 

Si vous avez une carie, votre dentiste peut décider soit de surveiller son évolution (si la cavité est petite) soit de restaurer la dent tout de suite. Si on ne restaure pas une grosse carie, elle peut se creuser davantage et causer de la douleur. On risque même d'avoir à extraire la dent et à la remplacer par une fausse dent (ou dent artificielle).

Si vous avez une carie, vous aurez alors le choix entre divers matériaux de restauration.

Obturations en métal - L'amalgame  (plombage gris) dentaire est aujourd'hui le matériau de restauration en métale le plus utilisé au Canada, mais d'autres matériaux d'obturation en métal peuvent être indiqués suivant vos besoins buccodentaires.

Obturations de couleur naturelle - Les restaurations en composite (plombage blanc) sont de la même couleur que vos dents naturelles.


Le détartrage est l'action consistant à enlever le tartre qui s'est accumulé sur les dents. Contrairement à la plaque dentaire, le tartre ne peut être éliminé avec une brosse à dents. Le détartrage peut être effectué par un dentiste ou un hygiéniste dentaire. C'est un élément essentiel de l'hygiène bucco-dentaire, permettant également de détecter une carie éventuelle.

Une séance de détartrage se clôt par le passage d'une polisseuse rotative enduite d'une pâte qui permet d'obtenir l'élimination des dernières taches et rugosités, suivie d'un rinçage de la bouche.

Le détartrage peut s'enchaîner sur une reminéralisation au fluor à l'aide d'une gouttière dentaire posée durant quelques minutes (chez les enfants et les adolescents) . Il est alors recommandé de ne pas manger et boire durant environ une demi-heure après la pose. Il peut également donner lieu à un rappel des techniques de brossage des dents.

La fréquence nécessaire de détartrage est très variable d'un individu à l'autre, selon la vitesse de formation du tartre, et la sensibilité aux maladies parodontales. Cette vitesse de formation dépend essentiellement de la qualité du brossage, mais aussi de facteurs spécifiques à l'individu (qualité de la salive, pH buccal, autres caractéristique physico-chimiques). La fréquence nécessaire de détartrage pourra varier de 3 à 12 mois.

La séance de détartrage est suivie d'un examen dentaire complet basé sur des radios, et fini par une estimation des soins à faire. 


Les traitements préventifs

Étant donné le manque d’espace, il arrive que les troisièmes molaires ne puissent sortir totalement et, lorsqu’elles sont partiellement visibles en bouche, on les nomme « semi-incluses ». Cette situation rend le patient vulnérable aux infections et à la carie dentaire puisqu’il lui est impossible de les nettoyer adéquatement. Les dents de sagesse peuvent aussi causer des problèmes parodontaux (maladie des gencives), des dommages et des caries aux dents adjacentes.

Lorsque les dents de sagesse sont complètement « cachées » sous la gencive et dans l’os, on dit qu’elles sont incluses. Même si elles ne sont pas visibles en bouche, il peut exister une communication entre la dent et la cavité buccale, ce qui permet aux bactéries d’accéder aux dents et de créer des infections. De plus, la dent qui demeure incluse est à risque de développer des kystes ou des tumeurs. Pour toutes ces raisons, il est préférable de procéder à l’extraction de ces dents avant qu’elles ne causent des problèmes.​Type your paragraph here.

Lorsque le nerf de votre dent est infecté, un traitement de canal réussi vous permet de conserver votre dent plutôt que de devoir la faire extraire. En conservant votre dent naturelle, vous empêchez que les autres dents perdent leur alignement et causent des problèmes à la mâchoire. Vous évitez également de la faire remplacer par une dent artificielle.

Qu’est-ce que le traitement de canal?

Le traitement de canal, également appelé traitement endodontique, consiste à retirer de la dent la pulpe infectée, endommagée ou morte. L’espace situé à l’intérieur des couches dures de la dent s’appelle le canal. Ce dernier est rempli d’un tissu mou appelé pulpe dentaire. Ce tissu renferme les nerfs et les vaisseaux sanguins qui permettent à la dent de se développer. Les bactéries (microbes) qui pénètrent dans votre dent par des caries profondes, des fissures ou des obturations endommagées peuvent entraîner la formation d’un abcès. C’est l’infection de la pulpe dentaire qui est à l’origine de cet abcès. Dans ce cas, la pulpe doit être enlevée. L’abcès peut causer une douleur ou une inflammation. Votre dentiste peut détecter l’infection à partir d’une radiographie dentaire ou en observant d’autres changements sur votre dent. En l’absence de traitement, l’abcès peut entraîner de graves problèmes de santé buccodentaire.

Les étapes du traitement du canal:

Le dentiste placera d’abord ce qu’on appelle une digue autour de la dent. Ceci aura pour effet de la protéger contre les bactéries qui se trouvent dans la salive.
Vous recevrez une anesthésie locale pour prévenir la douleur.
Votre dentiste creusera la dent pour accéder au canal et retirer la pulpe atteinte. Il nettoiera et élargira le canal avec des des instruments de précision.
Le canal sera rempli et scellé avec du gutta-percha, un matériau qui ressemble à du caoutchouc. Ce matériau est réchauffé pour faire un meilleur scellement.
Enfin, la dent est obturée avec un scellant provisoire ou permanent.​

Dents de Sagesse

Type Un implant dentaire est une racine artificielle faite de métal (le titane) qui est insérée dans la mâchoire pour remplacer la racine d’une dent naturelle. Une dent de remplacement artificielle est ensuite fixée à l’implant, lequel sert de pilier pour maintenir la dent en place.

Si vous êtes en bonne santé, que vos gencives sont saines et que la base osseuse de votre mâchoire est suffisante pour supporter un implant, les implants dentaires peuvent être indiqués. Une greffe osseuse peut également être pratiquée pour augmenter la masse osseuse de votre mâchoire si celle-ci a diminué ou qu’elle ne s’est pas développée normalement. Une greffe osseuse peut reconstituer la base osseuse de votre mâchoire. Votre dentiste ou spécialiste dentaire vous indiquera si la greffe osseuse peut être pratiquée dans votre cas.our paragraph here.

Le traitement de canal 

Implant dentaire

Les obturations (plombages)



Pour l’extraction des dents de sagesses, mieux vaut réaliser cette intervention chez les patients âgés entre 15 et 25 ans. Durant cette période, les racines des troisièmes molaires ne sont pas totalement formées et ainsi, elles sont moins à risque d’atteinte du nerf alvéolaire inférieur situé à proximité de ces dents dans la mandibule. De plus, la densité de l’os des mâchoires est moindre que chez l’adulte, ce qui facilite l’extraction et la récupération post-opératoire.

Afin de planifier une chirurgie pour l’extraction des dents de sagesse, une consultation pré-opératoire s’impose. Cette dernière nous permet de vérifier l’histoire médicale et de déterminer s’il est indiqué d’extraire les troisièmes molaires. Le chirurgien maxillo-facial procédera à l’examen clinique et radiologique afin de vous suggérer le meilleur traitement possible. La radiographie panoramique est l’examen de choix pour l’évaluation de vos dents de sagesse. Si des informations supplémentaires sont nécessaires afin de compléter le diagnostic, le dentiste recommandera une radiographie tridimensionnelle (tomographie volumétrique à faisceau conique) qui pourra être réalisée dans notre clinique. De plus, lors de cette rencontre, le déroulement du geste chirurgical et les risques possibles de cette intervention seront discutés en détails. Vous trouverez des informations additionnelles en consultant notre document sur les conseils pré-opératoires d’extraction des dents de sagesse.